05 Mai 2020


Après avoir vu le travail de l’apiculteur chez lui, nous voici dans le minutieux, et le savoir faire très particulier de l’apiculteur, le greffage.

Quelques explications :
Le principe est simple, on enlève la reine à un essaim et on lui propose d’élever d’autres reines.
La technique consiste à transférer des jeunes larves d’ouvrières, d’une ruche sélectionnée pour ses qualités (ruche souche), dans des cellules artificielles appelées « cupules », à l’aide d’un outil appelé picking. On parle aussi donc de greffage. Les cupules enlarvées sont ensuite confiées à une colonie orpheline qui les élèvera en futures reines.
Cela permettra à l’apiculteur de disposer de reines jeunes en réserve, et de renouveler ses colonie de manière organisée et rationnelle.
Quelques photos de ce procédé, très délicat et très méticuleux.

L apiculteur enlève les abeilles avec un peigne pour récupérer le cadre avec les larves
Ici on peut voir les larves à différents stades de maturité
La larve qui a la bonne maturité est repéré dans les alvéoles et va être prélevée
Une fois que la larve a été récupérée, elle est placée dans la cupule
Un travail qui nécessite beaucoup d’attention et une très bonne vue
Les cupules où il y a le plus d’abeilles signifie que le greffage a fonctionné, et que les abeilles ont choisi une nouvelle reine dont elles vont s’occuper.
un plus gros plan
Naissance d’une abeille qui sort de son alvéole.